Autonomisation économique des femmes à Nagréongo

Dans le cadre de l’autonomisation économique des femmes, l’Association Pugsada s’est rendue  à Nagréongo-Centre le 27 septembre 2017 pour faire le  suivi de l’activité de fabrication de savon.

Au cours des mois de mai et juin, les femmes de Nagréongo ont bénéficié d’une formation afin de développer des activités génératrices de revenus, en vue de leur autonomisation. Cette activité est réalisée dans le cadre de la mise en œuvre du projet de lutte contre les violences faites aux filles et aux femmes par la responsabilisation des hommes dans les localités de Ziniaré, Zitenga et Nagréongo financé par IAMANEH Suisse.

Objectif du projet

À travers ce projet, l’Association D’appui et d’Éveil Pugsada se propose de contribuer à la réduction des violences faites aux filles et aux femmes par la responsabilisation des hommes, afin de promouvoir les droits des jeunes filles et l’accompagnement de celles-ci à une vie sociale plus épanouie d’ici à 2018.

A cet effet, à son objectif 3, le projet vise à contribuer à la prise en charge psychosociale des filles. En collaboration avec son partenaire, l’Association accompagne ces dernières à développer des actions d’Activités Génératrices de Revenus. Quarante-cinq (45) filles/femmes, d’un âge compris entre 25 et 33 ans, ont été identifiées par le projet, dans les trois communes de la zone d’intervention. Ces filles sont pour la plupart vulnérables et vivent des situations difficiles. Pour aider ces dernières à sortir de leur situation de vulnérabilité, ces femmes ont bénéficié d’un renforcement de leurs capacités techniques et financières. Elles apprennent à fabriquer le savon de type « kabakourou ».

Cette photo montre les femmes de Nagéongo en pleine action de fabrication de savon. Elle a été prise lors du suivi réalisé par l’équipe de projet le 27 septembre 2017.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Back To Top