Autonomisation économique des femmes à Nagréongo

Dans le cadre de l’autonomisation économique des femmes, l’Association Pugsada s’est rendue  à Nagréongo-Centre le 27 septembre 2017 pour faire le  suivi de l’activité de fabrication de savon.

Au cours des mois de mai et juin, les femmes de Nagréongo ont bénéficié d’une formation afin de développer des activités génératrices de revenus, en vue de leur autonomisation. Cette activité est réalisée dans le cadre de la mise en œuvre du projet de lutte contre les violences faites aux filles et aux femmes par la responsabilisation des hommes dans les localités de Ziniaré, Zitenga et Nagréongo financé par IAMANEH Suisse.

Objectif du projet

À travers ce projet, l’Association D’appui et d’Éveil Pugsada se propose de contribuer à la réduction des violences faites aux filles et aux femmes par la responsabilisation des hommes, afin de promouvoir les droits des jeunes filles et l’accompagnement de celles-ci à une vie sociale plus épanouie d’ici à 2018.

A cet effet, à son objectif 3, le projet vise à contribuer à la prise en charge psychosociale des filles. En collaboration avec son partenaire, l’Association accompagne ces dernières à développer des actions d’Activités Génératrices de Revenus. Quarante-cinq (45) filles/femmes, d’un âge compris entre 25 et 33 ans, ont été identifiées par le projet, dans les trois communes de la zone d’intervention. Ces filles sont pour la plupart vulnérables et vivent des situations difficiles. Pour aider ces dernières à sortir de leur situation de vulnérabilité, ces femmes ont bénéficié d’un renforcement de leurs capacités techniques et financières. Elles apprennent à fabriquer le savon de type « kabakourou ».

Cette photo montre les femmes de Nagéongo en pleine action de fabrication de savon. Elle a été prise lors du suivi réalisé par l’équipe de projet le 27 septembre 2017.

 

Lancement du projet de redevabilité

Le 16 juin s’est tenu à Dassa, le lancement du projet d’actions citoyennes pour la redevabilité et le genre 2017-2019 financé par l’ONG suédoise Diakonia et mis en œuvre par l’Association D’appui et d’Éveil Pugsada. Ce projet s’inscrit dans le Programme Présimètre , un plate-forme de veille citoyenne qui implique treize (13) organisations de la Société Civile burkinabè.

En tant que partenaire, nous avons le devoir de porter un regard genre sur la mise en œuvre du programme électoral du candidat devenu président et du Plan National de Développement Économique et Social (PNDES). L’objectif spécifique de notre projet est de « Promouvoir auprès des communautés le suivi citoyen des engagements du président du Faso en matière de prise en compte du genre, à l’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement par la responsabilisation des hommes. » La zone d’intervention définie inclus les communes de Dassa, Sabou et Kongoussi ainsi que trois (3) villages rattachés à ces communes : Farba, Nabadogo et Mogodin. Bientôt une série de formations au profit des communautés de ces différentes localités seront déroulées pour renforcer leurs capacités en suivi citoyen. Quant aux autorités locales, elles seront renforcées en redevabilité afin de rendre compte aux communautés, de leur gestion des ressources mises à disposition par le gouvernement.

Pour suivre de près les activités du projet joignez-vous à notre groupe

Back To Top